8.5 C
bois-guillaume
vendredi, novembre 24, 2017
bannière Eurpe Echanges

EUROPE-ECHANGES….POUR QUOI FAIRE ?

Née de l’idée folle de quelques pionniers Gérard Lefèvre et Philippe Milon- deux élus bois-guillaumais – pour “réconcilier les peuples, rassembler les citoyens et bâtir un monde d’amitié et de liberté”, Bois-Guillaume Echanges est créée en 1970.

Toujours fidèle à ses principes fondateurs, l’association évolue et devient Europe Echanges en 1976, puis association mixte intercommunale en 1982.

Son histoire et sa philosophie

En fait, chaque jumelage a son histoire, sa vocation et sa philosophie.

Les jumelages franco-allemands : une nécessité

En 1970, avec l’Allemagne, les jumelages franco-allemands sont une nécessité et ce, plus de 25 ans après la fin de la deuxième guerre mondiale. C’est l’enjeu de la réconciliation, c’est la démarche partagée de la construction européenne.

Convaincre la Grande Bretagne que l’Europe n’est pas une illusion

En 1973, avec la Grande-Bretagne, c’est le jumelage franco-anglais : c’est notre volonté de convaincre la Grande Bretagne que l’Europe n’est pas une illusion mais un espoir partagé.

L’Europe ouverte sur le monde

1980 : c’est notre prise de conscience de ce que l’Europe n’est pas une entité refermée sur elle-même mais qu’elle a un rôle à jouer dans l’ouverture au monde .L’Afrique, nos ex-colonies justifient notre engagement Nord-Sud.

Malgré le scepticisme ambiant, une demi-douzaine de personnes décide de jeter les bases d’une coopération avec la Haute-Volta ( devenue Burkina Faso), un des pays les plus pauvres du monde.

Depuis 30 ans, nos projets ont permis des réalisations importantes dans tous les domaines du développement .Un partenariat efficace et respectueux a permis d’établir des liens amicaux et riches.

L’Europe du sud en action

L’Italie et l’Espagne nous invitent au monde méditéranéen, à ce berceau de la civilisation et des échanges tous azimuts, et aux aspirations des peuples à la démocratie.

Au tour de l’Europe de l’est

Ainsi, c’est enfin novembre 1989 la chute du mur de Berlin, la chute du communisme, la liberté retrouvée de tant de peuples opprimés et notre jumelage avec la Pologne qui répondait à une triple préoccupation : l’élargissement de l’Europe, l’accompagnement de nos amis pour une démocratie retrouvée et un devoir de mémoire pour nous rappeler les sacrifices endurés.

Les 40 ans de l’association

Mai 2010 : nous fêtons les 40 ans de notre association et nous signons une nouvelle charte qui tient compte des réalités du monde d’aujourd’hui. Cette charte est devenue notre feuille de route .

Il est de notre responsabilité de répondre « présent » pour être de véritables acteurs de la construction d’ un monde plus juste et plus solidaire et plus vivable pour tous.

Europe- Echanges : un acteur engagé pour un monde de paix et fraternité.”

Philippe Milon

Président d’honneur et fondateur

Au service de 7 communes

Les élus de sept communes voisines des plateaux Nord de Rouen

adhèrent pleinement à ce projet : Bois-Guillaume, Bihorel, Bosc-Guérard-Saint-Adrien, Darnétal, Fontaine le Bourg, Isneauville et Ry. Ils ont décidé de confier la gestion de leurs relations internationales à Europe Echanges.

Forte de cette confiance, Europe Echanges gère six jumelages, avec cinq partenaires européens liés par la signature de chartes d’amitié d’une part, et un jumelage-coopération avec un partenaire africain d’autre part :

  • le Kreis d’Uelzen (Basse-Saxe) en Allemagne,
  • Kegworth et la Soar Valley (Leicestershire) en Angleterre,
  • Baix-Camp (Catalogne) en Espagne,
  • Torgiano (Ombrie) en Italie,
  • Wejherowo et Szemud (Cachoubie) en Pologne,
  • Tikaré (province du Bam) au Burkina-Faso.

Grâce à Europe Echanges, 40 000 Normands sont donc aujourd’hui en relation avec 120 000 partenaires étrangers. La charte commune signée par tous les partenaires et toutes les communes associées lors du 40e anniversaire de l’association en est le dernier témoignage. Tous sont réunis autour d’une philosophie commune : un monde de fraternité et de respect de la diversité des cultures, ouvert sur l’avenir d’un univers équilibré où l’Homme reste la valeur première.

Europe Echanges est gérée par un conseil d’administration de 27 membres maximum, élus par l’assemblée générale annuelle, auxquels s’ajoutent les délégués des maires et leurs représentants. Philippe Milon, fondateur de l’association, est le président d’honneur d’Europe Echanges. Le bureau propose les actions de jumelages et leur financement : il se compose de 18 membres, dont les délégués des maires et les responsables des commissions pays qui animent les échanges. Depuis l’Assemblée Générale du 20 mars 2016, ce bureau est constitué par :

 

Président : Emilie SUCHEYRE

légué des Maires :
André CALENTIER

Délégué des Maires Adjoint :

Christopher LANGLOIS

Présidente déléguée:

Brigitte LE MOIGN

Trésorière :

Annick GABRIEL

Secrétaire Générale :

Joséphine MONTOYA

Secrétaire Générale Adjointe : 

Maryse CHAILLET

 

Trésorier

Claude HUGON

Responsables Pays :

Afrique : Dominique BERNARD

Allemagne : Françoise SUCHEYRE

Angleterre : Jean-Luc GIRARD, Alain Ledun

Espagne : Sylvie CROISE

Italie: Maryse CHAILLET, Véronique Barbier

Pologne : Hélène ZYCH

Vice-Président Afrique : Michel Redonnet

Les échanges

Une fois les discours et festivités achevés, la charte signée, chacun peut rentrer chez soi et rien ne change… C’est du moins ce que l’on pourrait craindre, sauf si, de part et d’autre, chacun a décidé de se connaître, de se comprendre. Donc rien de mieux que de se rencontrer régulièrement, une fois chez l’un, une fois chez l’autre, en acceptant d’être reçu dans une famille et en partageant en toute simplicité son quotidien pendant un séjour : ce sont les échanges.

Chaque jumelage, géré par un comité français et son homologue étranger, réunit des bénévoles désireux de constituer des échanges réguliers, alternés, centrés sur des thèmes culturels, sportifs, de réflexion… Ainsi se construisent des amitiés durables et fidèles. Les préjugés nationaux tombent tout naturellement et, on peut l’espérer, pour longtemps.

La réciprocité, le partage du quotidien et la recherche de l’entente sont les ferments des échanges.

Les cours de langues

Mieux communiquer ensemble ? Quel meilleur moyen que de connaître la langue de nos partenaires. Nombreux, de niveaux variés afin de s’adapter à un large public, depuis les jeunes du primaire jusqu’aux adultes confirmés, nos cours devraient permettre à chacun de participer activement aux échanges et à l’hébergement.

L’échange dans une même langue facilite la compréhension et le dialogue.

Les moments de réflexion

Etablir des relations profondes et durables signifie aussi réfléchir ensemble : d’où l’organisation régulière de colloques, rencontres, débats, conférences avec nos partenaires, dont voici quelques exemples récents :

 

  • Novembre 2007 : un colloque sur « l’avenir de l’Europe » avec nos partenaires polonais et allemands ;
  • 7 mai 2010 : Jean Paul Gauzès, député européen, vient échanger sur « l’Europe au quotidien » avec nos partenaires venus de tous nos jumelages célébrer notre 40ー anniversaire

Partage des idées et des projets permettent de construire un avenir commun.

L’avenir d’Europe Echanges

Si l’ambition affichée d’Europe Echanges est bien de contribuer à la construction d’une Europe citoyenne et à son ouverture sur le monde, il est certain que le rôle des jeunes est primordial car ce sont eux qui assureront la relève et l’avenir.

Déjà nombreux, actifs et fidèles à Europe Echanges, ils sont plus de 200 à participer aux échanges scolaires : Uelzen depuis plus de 18 ans avec le collège Michelet de Bihorel ; Wejherowo et Szemud en Pologne depuis trois ans avec le collège Lucie Aubrac d’Isneauville ; Montroig en Espagne depuis 2011 avec le collège Chartier de Darnétal. Mais ils participent aussi aux échanges informels qui regroupent chaque année des jeunes qui construisent leur programme avec leur partenaire : c’est le cas du groupe d’Emilie Sucheyre (commission Allemagne) en lien avec les jeunes d’Uelzen. Et la grande nouveauté a été, en 2011, l’échange des CMJ (conseils municipaux des jeunes) de Bois-Guillaume avec le CCR de Torgiano

Enfin, le programme « Jeunesse en action » soutenu par l’Union Européenne permet à des jeunes de 3 à 4 pays de se rencontrer lors de camps d’été organisés à tour de rôle par différents partenaires, sur leur sol et selon un thème déterminé entre eux : un premier camp d’été a ainsi été organisé il y a quelques années à Wejherowo par l’intermédiaire d’Europe Echanges, réunissant Polonais, Lituaniens, Allemands et Français. Ont suivi un camp d’été en Normandie en 2000 autour du thème « un pont sur l’eau », puis un camp d’été à Uelzen en 2010 sur le thème des « relations entre les jeunes et les médias », enfin une rencontre Internationale de Jeunes Polonais, Espagnols, Italiens et Français en juillet 2014 à Rouen sur le thème du Gaspillage Alimentaire.

Les occasions de se rencontrer utilement ne manquent pas et peuvent encore s’enrichir de formes nouvelles ; pour cela, les suggestions des jeunes sont les bienvenues.